Les Allumeurs de Rêves 2017 - Presse

1 décembre 2017




Julien Bonnefoy
L'EVEIL de la Haute-LOIRE publication du 02/10/2017 à 12h42

Puy de lumières

"Ma plus grosse saison depuis 31 ans"

Cet été, les salles et terrasses des restaurants du Puy-en-Velay ont accueilli beaucoup de clients. © Lionel Ciochetto

Au Régina, Pippo Venosino estime l’affluence supplémentaire de Puy de lumières à 15 % tandis qu’Éric Tournayre, rue Chènebouterie, a vécu une saison historique.

Beaucoup de patrons de restaurants et d’hôtels au Puy-en-Velay se sont exprimés dans les colonnes de L'Eveil de la Haute-Loire durant tout l’été sur Le Puy de Lumières. Le sentiment global était archi-positif, des salles pleines, des clients venus de toute la région. Il aurait fallu pousser les murs d’après eux car, devant l’affluence jamais vue, ils ont été obligés de refuser parfois autant de couverts que ceux qu’ils assuraient en salle ou en terrasse.

Éric Tournayre, qui gère le restaurant éponyme dans la rue Chènebouterie et la brasserie Le 14, et Pippo Venosino, patron charismatique de l’hôtel-restaurant Le Régina ont assez de recul (des décennies) pour estimer l’effet Lumières sur la ville.


Pippo Venosini, patron du Régina

« Pour moi, Le Puy de Lumières, c’est ce qui a été fait de mieux dans cette ville depuis quinze ans », dit d’emblée le patron du Régina. Il estime que le spectacle nocturne, tous les soirs, a généré « 15 à 20 % » de couverts supplémentaires dans son restaurant. « Les gens en vacances sur Le Puy mais également des spectateurs venus d’Ardèche, de Lozère et du Rhône sont venus une journée au Puy pour voir cela, c’est pour cela que l’on a été complet tous les jours, le soir, pendant deux mois. C’est une très bonne initiative, cela donne une image dynamique, moderne et dans l’air du temps pour Le Puy ».


Le chef Eric Tournayre, qui gère le restaurant éponyme et la brasserie Le 14.

« C’est la plus grosse saison depuis qu’on est installés, je dis merci à la mairie et au président de la Région », dit Éric Tournayre. Le restaurant et la brasserie de la rue Chènebouterie ont accueilli des clients qui sont parfois revenus plusieurs fois : « 2, 3, 4 fois, avec les frères et sœurs, 15 jours après avec les cousins… ».

« Tous les jours, c’était comme une après-midi du 15 août… »

Le chef est impressionné : « je n’y croyais pas, je ne m’attendais pas à ce que cela attire autant de monde, c’était impressionnant, on se serait cru tous les jours comme une après-midi du 15 août ».

Éric Tournayre estime qu’il a refusé, comme tout le monde, entre 30 et 40 couverts tous les soirs, faute de place et pour garder une cuisine de qualité. L’an prochain, il a prévu d’embaucher un cuisinier…

Julien BonnefoyL'EVEIL de la Haute-LOIRE publication du 22/08/2017

Le Puy connaît une saison « historique »

« Puy de Lumières, c'est une réussite qui va au-delà des espérances »

....Cliquez sur le lien

http://www.leveil.fr/puy-en-velay/loisirs/economie/2017/08/22/le-puy-connait-une-saison-historique_12523180.html