Les Allumeurs de Rêves 2018 - Presse

1 décembre 2017


LA TRIBUNE 13 JUILLET 2018

Hier soir au CNPE Cruas-Meysse, c'était la première du spectacle "Lumières et merveilles", L'odyssée patrimoniale et industrielle d'EDF ; Un spectacle lumière des "Allumeurs de rêves" de Gilbert Coudène, une mise en lumière artistique de la tour aéroréfrigérante de la centrale de Cruas-Meysse.

Objectifs de cette création artistique « gigantesque » ? Mettre en valeur le patrimoine industriel d’EDF, développer le tourisme industriel.

Ce spectacle, projeté sur la tour la plus au Nord du site, sur 15000m2 et 100 mètres de long fait de « Lumières et merveilles » le plus grand spectacle permanent.

Son thème ? Les sept énergies positives

La projection de jeudi soir était la première mais pas la dernière. A partir de cet été, le grand public pourra découvrir ce spectacle grandiose. Cette mise en lumière sera visible tous les soirs de 22h30 à minuit sur la tour de refroidissement de l’unité de production n°4, et ce jusqu’au 15 septembre et lors du week-end des Journées du patrimoine.

Tout l’été, les automobilistes, habitants et touristes pourront se laisser happer par ce film d’animation d’une durée de 18 minutes, évoquant les sept énergies positives : l’amour, le vent, l’eau, la solidarité, la vie, la chaleur, la lumière.

Cette projection sur la surface de la tour nord est le fruit des experts « lumière » d’EDF et du créateur Gilbert Coudène (Les Allumeurs de Rêves), célèbre notamment pour sa participation à la Fête des lumières à Lyon.

Aussi, EDF a souhaité avec ses partenaires, pérenniser avec des techniques modernes, l’empreinte artistique laissée il y a 27 ans (Ndlr la fresque du Verseau) sur la tour de refroidissement n°4.

Voici quelques extraits. captivant, émouvant...



VOUS N'AVEZ ENCORE RIEN VU ! PUY DE LUMIERES SAISON 2 ARRIVE ...



Magazine France Today février/Mars 2018

Présentation du spectacle PUY DE LUMIERES

Publié pour la première fois en 1985, le magazine France Today est l'un des titres les plus établis au service du public francophile international.


Magazine Oullinois "Profil" portait décembre 2017




Julien BonnefoyL'EVEIL de la Haute-LOIRE publication du 02/10/2017 à 12h42

Puy de lumières

"Ma plus grosse saison depuis 31 ans"

Cet été, les salles et terrasses des restaurants du Puy-en-Velay ont accueilli beaucoup de clients. © Lionel Ciochetto

Au Régina, Pippo Venosino estime l’affluence supplémentaire de Puy de lumières à 15 % tandis qu’Éric Tournayre, rue Chènebouterie, a vécu une saison historique.

Beaucoup de patrons de restaurants et d’hôtels au Puy-en-Velay se sont exprimés dans les colonnes de L'Eveil de la Haute-Loire durant tout l’été sur Le Puy de Lumières. Le sentiment global était archi-positif, des salles pleines, des clients venus de toute la région. Il aurait fallu pousser les murs d’après eux car, devant l’affluence jamais vue, ils ont été obligés de refuser parfois autant de couverts que ceux qu’ils assuraient en salle ou en terrasse.

Éric Tournayre, qui gère le restaurant éponyme dans la rue Chènebouterie et la brasserie Le 14, et Pippo Venosino, patron charismatique de l’hôtel-restaurant Le Régina ont assez de recul (des décennies) pour estimer l’effet Lumières sur la ville.


Pippo Venosini, patron du Régina

« Pour moi, Le Puy de Lumières, c’est ce qui a été fait de mieux dans cette ville depuis quinze ans », dit d’emblée le patron du Régina. Il estime que le spectacle nocturne, tous les soirs, a généré « 15 à 20 % » de couverts supplémentaires dans son restaurant. « Les gens en vacances sur Le Puy mais également des spectateurs venus d’Ardèche, de Lozère et du Rhône sont venus une journée au Puy pour voir cela, c’est pour cela que l’on a été complet tous les jours, le soir, pendant deux mois. C’est une très bonne initiative, cela donne une image dynamique, moderne et dans l’air du temps pour Le Puy ».


Le chef Eric Tournayre, qui gère le restaurant éponyme et la brasserie Le 14.

« C’est la plus grosse saison depuis qu’on est installés, je dis merci à la mairie et au président de la Région », dit Éric Tournayre. Le restaurant et la brasserie de la rue Chènebouterie ont accueilli des clients qui sont parfois revenus plusieurs fois : « 2, 3, 4 fois, avec les frères et sœurs, 15 jours après avec les cousins… ».

« Tous les jours, c’était comme une après-midi du 15 août… »

Le chef est impressionné : « je n’y croyais pas, je ne m’attendais pas à ce que cela attire autant de monde, c’était impressionnant, on se serait cru tous les jours comme une après-midi du 15 août ».

Éric Tournayre estime qu’il a refusé, comme tout le monde, entre 30 et 40 couverts tous les soirs, faute de place et pour garder une cuisine de qualité. L’an prochain, il a prévu d’embaucher un cuisinier…

Julien BonnefoyL'EVEIL de la Haute-LOIRE publication du 22/08/2017

Le Puy connaît une saison « historique »

« Puy de Lumières, c'est une réussite qui va au-delà des espérances »

....Cliquez sur le lien

http://www.leveil.fr/puy-en-velay/loisirs/economie/2017/08/22/le-puy-connait-une-saison-historique_12523180.html